Cantina News Home

Le MEUPORG Show #5 – IRL, jeux en ligne et addiction avec le Dr Elizabeth Rossé

Dans cette émission, nous avons mis les petits plats dans les grands pour terminer notre cycle de dossiers : le social dans les jeux en ligne.

Voici le sommaire de l’émission :

 

  • Les News
  • Le focus avec au menu un dossier sur l’IRL et les jeux en ligne.
  • Une interview du Dr Elizabeth Rossé, psychologue à l’hôpital Marmottan à Paris avec qui nous parlerons, entre autre, de l’addiction que peuvent avoir certaines personnes pour les jeux vidéo en ligne.
  • La question du mois : Peut-on concilier vie privée et jeux en ligne soutenu ?

 

N’hésitez-pas à répondre comme d’habitude vous-même à cette question ou à  propos d’autres sujets dans les commentaires.

N’oubliez pas de nous rejoindre sur Facebook à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/LeMeuporgShow

Le Meuporg Show possède également son compte twitter : https://twitter.com/LeMEUPORGShow

On espère que l’émission vous plaira et on vous donne rendez-vous à la mi-mars pour un nouvel épisode consacré au jeu Défiance.
N’oubliez pas de faire un tour sur La boutique NoWatch !
et passez voir notre partenaire http://game-guide.fr !

Le lien Youtube sur la droite emmène vers une version vidéo de l’interview du Dr Elizabet Rossé, ce sera plus simple à partager pour vous !


Voici les liens des articles dont nous vous parlons dans l’émission :

Le podcast francophone sur TESO : http://www.auberge-tamriel.fr

Defiance : Concours Syfy pour rencontrer les acteurs de la série :
http://game-guide.fr/defiance-rencontre-avec-les-heros/

Les exemples de relations IRL – jeux en ligne qui tournent bien :
http://www.millenium.org/wow/accueil/actualites/mariage-a-la-sauce-wow-irl-horde-alliance-74780
http://www.millenium.org/home/accueil/actualites/wow-un-monde-parallele-diplomant-world-of-warcraft-et-monde-professionnel-entreprise-business-et-sciences-comportementales-80505

Les exemples de relations IRL – jeux en ligne qui tournent mal :
http://www.pcinpact.com/news/28736-Suicide-a-13-ans-la-famille-exige-12-500-dol.htm
http://www.generation-nt.com/world-warcraft-divorce-actualite-68426.html

Keith Baker et sa clinique :
http://www.gameblog.fr/news/7087-jeu-video-addiction-un-specialiste-se-retracte

Conférence de Elie Rotenberg au collège iconique de l’INA :
http://www.millenium.org/wow/accueil/actualites/wow-conference-de-sophistie-a-l-ina-joueur-de-world-of-warcraft-une-experience-pas-si-virtuelle-54174

L’article de Yann Leroux :
http://www.psyetgeek.com/il-ny-a-pas-daddiction-aux-jeux-videos

L’hôpital Marmottan :
http://www.hopital-marmottan.fr/

19 février 2013 Le Meuporg Show , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

14 Responses to “Le MEUPORG Show #5 – IRL, jeux en ligne et addiction avec le Dr Elizabeth Rossé”

  1. […] L’épisode sur NoWatch : http://www.nowatch.net/2013/02/le-meuporg-show-5-irl-et-jeux-en-ligne-et-addiction-avec-le-dr-elizab… […]

  2. Nicou dit :

    Salut tous le monde, merci pour le podcast !
    Comme d’hab, je commente au fur et à mesure de l’avancement de l’audio et publie une fois terminé.

    30 champions pour Smite, pas 37 =)

    Pas mal ton score de League of Legends Nutt ! Pour ma part je suis en bronze III, pas facile le SoloQ, n’hésitez pas à ajouter « Nicou12313 », j’ai déjà Nutt 😉

    Vous faites le petit moment déprime avec l’addiction là ! Pour ma part je suis sur PC environ 10 à 12h par jour surtout pour des tests de jeux et de la rédaction. C’est vraiment énorme j’en suis conscient mais je peux très bien me passer de jeux, je ne m’en sens pas addict (J’aime ça, voilà tout ! ^^). Étant en couple (Puisque vous parliez de couples), ma copine lit beaucoup et passe assez de temps sur son propre PC. Le plus est que nous sommes côte à côte, la discussion n’est donc pas fermée et on partage ce que l’on fait, on s’amuse ensemble lorsque l’on à le temps. Évidemment, ça changera lorsque je trouverais un emploi mais pour le moment ça marche bien comme ça.

    Les jeux sont évidemment très souvent incriminés, surtout par ceux qui ne jouent pas et qui nous considèrent comme des gens à part.
    Comme le dit Shaggara, à utiliser avec modération et adapter ses limites à son irl ! Il ne faut pas abuser, surtout en couple et si les opinions sont différents.

    Il est vrai que les adolescents n’ont pas encore l’expérience de la vie. Je trouve que les jeunes maintenant sont beaucoup plus arrogants et ça pourrait-être dû aux jeux-vidéos, ils se sentent puissants. Mais n’avons nous pas commencés adolescents également ? C’est un sujet assez difficile à débattre…

    Concernant les métiers, il faut effectivement avoir « la chance » d’être acceptée dans le métier souhaité mais il faut donner beaucoup de soi également.
    Personnellement j’ai un BAC spécialisé Chimie (STLC – CLPI je vous laisse Google ça), j’ai ensuite essayé un DUT Mesures physiques, puis un DUT Génie électrique et enfin, une licence en musicologie… Mais ces études m’intéressaient moins que ma passion je me tourne donc depuis longtemps, petit à petit, vers des métiers du jeu-vidéo. C’est tellement compliqué d’y entrer mais avec du temps, beaucoup de temps, de l’expérience et de la compréhension des autres… J’arriverais bien à mon but. Il faut y croire ! Après, c’est vrai qu’un boulot à côté serait un plus mais les intérims n’ont pas grand chose pour moi et le dernier taff que j’ai fait remonte déjà un peu, je remercie la personne qui s’est garée devant moi m’enlevant 2 jours de taff pour me faire virer par la suite. Aïe ! Depuis je végète, je remercie ma copine qui croit en moi et m’aide pour tous les frais ! Mon but est donc d’être Community Manager, Game Master, traducteur ENG-FR où d’autres métiers du genre qui m’intéressent énormément. Le plus est d’être en contact avec la communauté. Il faudra du temps, allez courage Nicou ! :p

    Superbe invitation, bien joué !
    Très intéressant même si à ses dires j’ai l’impression d’être un « chronophage, nerd, déréglé »… Je me sens très bien comme ça, je suis heureux (Encore plus heureux quand j’aurais un emploi !) et tout va bien. Na 🙂
    Aïe aïe, elle a dit Meuporg, on ne va pas s’en sortir ^^

    Encore un excellent Meuporg Show, merci à vous et continuez votre excellent PodCast, c’est très bon 🙂

  3. opamm dit :

    Pour the witcher 2, la grosse difficulté c’est une des premières remarques faite sur ce jeu a la sortie, et toute la polémique qui en découlait sur les forums opposant le « unskills » aux « pgm » mais y’a une solution que j’ai trouvé efficace, suffit de jouer en facile ^^

    Hasard de l’actualité ce matin sur france inter j’ai entendus Marcel Rufo (pédopsychiatre il me semble), au sujet de l’addiction chez les jeunes aux réseaux sociaux, qu’on devrait considéré cette addiction comme un symptôme d’autre chose (un peu comme le nez qui coule ou une toux), j’ai trouvé l’analyse pertinente et je pense transposable dans le jeu vidéo.

  4. Kasspip dit :

    J’ai beaucoup apprécié ce numéro, merci à tous les 3. Un grand merci également pour l’interviewée qui apporte un point de vue très équilibré sur la question de la consommation de jeu vidéo.
    Même si elle s’adresse en premier aux gamers, je pense que c’est à mettre entre les mains de pas mal de parents qui méprise ce loisir et se montent la tête rapidement avec leur gamins, aggravant dans bien des cas la situation, au lieu de la réguler avec ouverture d’esprit.

    Étant trentenaire, j’ai eus le droit, comme beaucoup, à cette diabolisation des jeux vidéo toute ma jeunesse, sans parler des jeux de rôle papier également, oulala, qui devaient tous nous transformé en psychotiques ou satanistes parce qu’un mec inconnu outre-altantique qui y joué aussi avait un beau jour poignardé son prof en criant « je suis le Dieu soleil » ^^
    Notez que nous mettre devant le Club Dorothée à la place d’une feuille et de quelques dès, ne posait par contre aucun problème … cherchez l’erreur.
    Je peux vous dire que je suis heureux que les générations changent!

    Au plaisir du prochain numéro.

    PS: Witcher 2 n’est pas un jeu parfait au niveau du gameplay.
    Je me suis mis en mode facile comme Opamm pour pas me prendre la tête et profiter plutôt de l’histoire qu’on m’avez chaudement recommandé. J’ai pas été déçu. Le lore et les intrigues sont inspirés d’un écrivain polonais. Cette originalité culturelle dans un jeu vidéo, se traduit par univers médiéval fantastique très différent de la vision américaine qu’on mange à toutes les sauces : beaucoup plus mature et crédible, on pourrait presque croire qu’on nous raconte des guerres d’antan en Europe, mais saupoudré intelligemment de dragons et de magie.
    N’ai donc pas de scrupule à passer en facile pour plonger plutôt dans le lore et les intrigues du jeu qui sont une vraie petite bouffée de fraîcheur.
    J’attends avec impatience Witcher 3 pour connaitre la suite de l’histoire et je salive à l’idée de ce que l’univers de Cyberpunk 2077 peut devenir entre les mains de ce studio !
    (pour ceux qui ont loupé ce bon teaser : https://www.youtube.com/watch?v=P9fOucY76ps)

    • Nutt dit :

      Super content que l’itw t’ait fait plaisir.

      On a eu déjà quelques retours positifs de gens n’était pas du tout gamer pour l’interview donc je pense qu’elle a atteint son objectif.

      On est très content de l’avoir réalisée et on se ferme pas la porte à d’autres itw de ce genre avec d’autres spécialistes.

      • Corta dit :

        Tout l’intérêt de ces épisodes « sociaux » est qu’ils resteront intemporels et permettent à des personnes non initiées de mieux comprendre.

  5. Corta dit :

    Bonjour à tous,

    Merci pour ce super épisode. Encore très intéressant et incitant à la réflexion.
    J’ai beaucoup apprécié l’interview de Mme Rossé.

    En réaction à votre podcast, je voudrais vous faire part de l’expérience que ma compagne et moi avons de la vie de couple et du jeu video.

    Situation familiale: Petite quarantaine pour ma part, grosse trentaine pour la sienne et une fille pas encore adolescente. Nous travaillons tous les deux. Nous sommes en couple depuis un peu moins de vingt ans…

    Dans ma jeunesse, j’ai beaucoup joué comme beaucoup aux jeux video sur console puis sur PC. En parallèle, je pratiquais pas mal de sports à un niveau plus qu’appréciable. Je pense qu’on peut donc en conclure que mon temps de jeu était relativement casual. A la fin de mon adolescence, j’ai passé pas mal de temps sur des jeux video pc (les jeux en ligne n’existaient pas encore, internet en était à ses balbutiements – la grande époque des BBS…). Mes études et le sport ont pris le pas sur le jeu vidéo petit a petit. Ensuite j’ai commencé à bosser et je me suis retrouvé à reprendre une société avec d’autres personnes (beaucoup de stress, des journées interminables, …), en gros, je pense que j’avais développé une certaine addiction à mon boulot qui était à la base une passion. Durant cette période, ma compagne et moi avions choisi de devenir parents.

    Il y a quatre ans, je me suis retrouvé par hasard sur WoW principalement par curiosité… Au début, je ne comprenais pas du tout ce que tout le monde trouvait à ce jeu… jusqu’à ce que je me retrouve guildé et que je découvre la dimension sociale du jeu. A ce moment, j’ai commencé à passer de plus en plus en temps sur le jeu; cela a eu impact sur notre vie de couple. Ma compagne s’est sentie un peu forcée de me rejoindre pour comprendre ce qui me poussait à consacrer autant de temps; de son côté, elle se sentait un peu exclue. Elle s’est très rapidement prise au jeu et nous sommes devenus avec le temps de gros joueurs (connexion quotidienne, temps de jeu journalier dépassant facilement 4 heures). Parallèlement à cela, nous travaillons chacun et avons continué à maintenir une vie sociale en dehors du jeu. Ce serait mentir que de dire que le jeu n’a pas eu d’impact sur notre mode de vie et sur le choix de certaines activités. Pendant 3 ans, nous avons donc joué de manière très assidue à WoW tout en prenant des responsabilités dans la gestion de guilde. C’est au final le fait de gérer une guilde qui est devenu très envahissant dans notre quotidien en plus du jeu. Il y a quelques mois, nous avons décidé d’arrêter subitement WoW (je reviendrai un peu plus tard sur les différentes raisons de cet arrêt). Durant ces années, nous avons noué des liens avec des personnes qui sont par le suite devenu des amis IRL et ce malgré la distance qui nous séparait initialement. Nous avons essayé de reprendre notre vie « avant WoW »; et c’est là qu’on réalise que la piètre qualité de la programmation télé, nous repassons un peu plus de temps à d’autres activités. Mais, les personnes avec qui nous passions une grosse partie de nos soirées nous manquent, les discussions que nous avions (et qui avec le temps avaient de moins en moins de rapport avec le jeu) nous manquent. Assez paradoxalement, je pense que nous avons développé une addiction au mode de communication que nous utilisions dans WoW (j’ai oublié de préciser que être sur le jeu impliquait pour nous d’être connecté sur un serveur vocal).

    Petite parenthèse sur les raisons qui nous ont poussé à stopper notre activité sur WoW: le déclencheur a été les drames à répétitions déclenchés par des joueurs que nous avions accueillis récemment au sein de la guilde que nous gérions. Avec du recul, ce sont surtout les frustrations liées au mécanique du jeu et l’aspect de plus en plus chronophage développé par Blizzard ces derniers temps qui a pesé. Le sujet à lui seul mériterait un débat. Pour avoir passé du temps sur un autre MMO de même type (GW2 en l’occurrence), la mécanique de jeu est beaucoup plus positive et prête beaucoup moins aux situations de frustrations sources de drames (sans compter qu’on a plus le sentiment de se sentir dans un monde plus ouvert)…

    En écoutant votre podcast sur les guildes durant un trajet de vacances, l’envie nous a pris d’aller refaire un tour sur WoW. A notre retour de vacances, nous avons été prendre la température mais avons très vite été déçus. Autant nous étions contents de retrouver nos comparses autant d’autres mauvaises expériences sont remontées.

    Une chose est certaine, le MMO a modifié notre vie de couple et même si aujourd’hui nous y passons beaucoup moins de temps; il a eu et aura encore un impact sur notre vie de famille. Je ne pense pas que notre fille soit pénalisée par ce qui est pour nous une passion. Assez paradoxalement, j’ai le sentiment que c’est quelque chose qui nous a appris à encore mieux nous connaître.

    Il faudrait également parler de la perception que nos proches ont de notre passion. Ce que beaucoup de personnes qui ne jouent pas aux MMO ne réalisent pas, c’est que derrière les tas de pixels, il y a d’autres personnes. Dans notre cas, c’est surtout cela qui nous a amené à nous investir dans ce jeu et ce malgré la vie sociale conséquente que nous avions avant de prendre part à un MMO.

    Je ne vais pas m’étendre sur les autres aspects qui ont été développés durant votre émission et qui mériteraient d’autres réactions; mon commentaire en deviendrait vraiment trop indigeste.

    Côté idée de thème : Que vous ont apporté les MMO ? Expériences positives, négatives, découvertes, rencontres, développement de capacités (team leading, organisation, …), valeurs, … Le sujet est vaste et je pense qu’on serait surpris de voir les « à côtés » des jeux vidéo et principalement des MMO
    WARNING : si ce sujet devait être adopté pour une prochaine émission, Nutt serait dans l’obligation morale de me payer une bière de qualité dans un estaminet bruxellois… :-p

    Encore merci et continuez dans cette voie c’est du tout bon!

  6. […] psychologue spécialiste de l’addiction aux jeux vidéo. Pour écouter le podcast en entier c’est par ici. C’est un peu long certes mais c’est très […]

  7. Jaz dit :

    Merci pour ce nouvel épisode d’excellente qualité. Très intéressant d’entendre l’avis d’un vrai professionnel sur la question de l’ « addiction » aux jeux vidéo. On est loin de tous les clichés que nous servent les média télé, soit disant d’information. J’aime bien le passage d’ailleurs ou elle casse un peu les chaines de télé 🙂
    J’aimerais également vous remerciez pour le lien vers la conférence audio de l’INA de Elie Rotenberg (Ex-GM millenium) qui m’a passionné.
    Longue vie au Meuporgshow.

  8. Arikam dit :

    je ne voie pas le lien pour le podcast de TESO quelqu’un peut me donner le lien svp.

  9. Sharkhayn dit :

    A écouter cette émission, on ne peut pas être de bons parents et joueur de MMO -_-

    Sachez les ptits jeunes (ouai j’ai 28 ans j’suis vieux), que nombres de personnes jouant à des MMO sont parents.

    Personnellement j’ai 2 enfants, moi et ma femme jouons très régulièrement, cela fait il de nous de mauvais parents?

    Nous jouons le soir, d’environ 21h à minuit principalement, mes enfants sont couchés à 20h30, en quoi le fait de jouer quand mes enfants sont endormis fait-il de moi un mauvais parent?

    Il m’arrive bien évidemment de jouer lorsqu’ils sont éveillés, et dans ce cas j’effectue des activités pour lesquelles je peux quitter le jeu à tout moment sans pénaliser d’autres joueurs.

    Voila, petit coup de gueule pour avoir parlé d’un sujet que vous ne connaissez pas! >_<

Laisser un commentaire

Soundcloud